Zone de Texte:

MONTLUCON ET SON TERROIR

LE CHAROLAIS

 

 

On ne peut traverser le Bourbonnais sans apercevoir cet animal typique de la région. Le bœuf charolais du bourbonnais est titulaire depuis 1974 du plus ancien Label Rouge décerné dans la catégorie des viandes bovines, et est également reconnu au niveau européen sous l'appellation IGP (Indication Géographique Protégée).Ces célèbres vaches entièrement blanches, au poil épais, sont originaires de Saône et Loire et ont été introduites dans le département de l'Allier au début du XIXème siècle. Nourris pour l'essentiel avec de l'herbe, elles s'épanouissent pleinement sur les terres de bocage, ce qui donne à leur viande toute sa qualité. Elles pâturent d'avril à novembre et sont rentrées à l'étable l'hiver.

Le Chambérat

 

Ce fromage, dont on a retrouvé traces en 1742, avait quasiment disparu dans les années 60.
Le Chambérat est un fromage au lait de vache cru et entier. C'est une pâte pressée par simple égouttage, non cuite. Sa saveur de noisette et de paille humide est
caractéristique.

    LE Cérilly

 

 

Ce fromage frais de vache simplement égoutté est l'un des plus anciens d'Auvergne. La production traditionnelle (moulage à la louche) a été reprise à partir du lait collecté au cœur du Bocage bourbonnais dans un faible rayon. Consommé frais et séché, il peut être également affiné en cave.

            LE  PATE  AUX PATATES

 

C’est la spécialité gastronomique de l'Allier. Le pâté aux pommes de terre est consommé traditionnellement en famille, à l'origine le dimanche à midi.

On le trouve sur la plupart des étals des boulangeries, mais de nombreux Bourbonnais aiment également le faire eux-mêmes. Préparé à l'origine avec de la pâte à pain dans une tourtière en terre, cette sorte de tourte aux pommes de terre et à la crème fraîche est souvent servie en entrée.

LE P IQUENCHAGNE

 

 

 

Dans le Bourbonnais, la tradition veut que chaque fête ou réception s’accompagne d’une « pompe », brioche en patois. C’est donc certainement suite à une collation entre amis ou en famille que le piquenchâgne a vu le jour.

C’est un gâteau aux poires, aux coings ou aux pommes macérée dans un mélange de sucre, de crème et d’alcool, dont les fruits sont piqués droits dans la pâte comme on « pique un chêne en terre », d’où son nom.

Les membres de la Société  d’ Aviculture  Montluçonnaise  se joignent à moi pour vous souhaiter un agréable séjour lors de notre Salon  National Avicole.

Claude AVIGNON   (Président de la SAM)